Vol de smartphone : comment se protéger ?


02 septembre 2019

Un porte-clé connecté qui protège le mobile

Dans de nombreux cas, le premier réflexe d'un voleur de mobile va consister à l'éteindre pour éviter que la victime ne cherche à en prendre le contrôle à distance et le localiser. Pour éviter cela, un ingénieur français a mis au point un antivol connecté particulier. Il s'agit d'un porte-clé connecté via Bluetooth au mobile. Dès que la connexion est rompue, l'application Rakwin qui est liée au mobile va interdire l'extinction du téléphone. Une puissante alarme va alors être déclenchée sur le smartphone et il n'est pas possible de réduire le volume. Cette alarme est plutôt inquiétante puisqu'il s'agit d'un hurlement humain. Ce porte-clé est commercialisé au prix de 15 euros.

La première barrière de sécurité d'un téléphone portable est le code PIN de la carte SIM de l'opérateur. Le second blindage est la présence d'un code à chiffre. Même si le mobile reste volé, le code freinera l'accès à vos données , à condition qu'il soit assez compliqué et long. Évitez donc une combinaison trop simple, que ce soit une répétition (000000), une suite de chiffre (123456) ou un code en lien avec votre date de naissance. Dans le cas d'un mobile Android, si vous optez pour le dessin d'un schéma, faites en sorte qu'il ne soit pas basique. Le temps avant la mise en veille et le verrouillage automatique est également décisif en cas de vol, et il vaut donc mieux qu'il soit court.

La reconnaissance par empreinte digitale est désormais présente sur des mobiles d'entrée de gamme. En plus de son côté très pratique, ce procédé est un grand plus en terme de sécurité. Très efficace, et plus rapide qu'un code ou un schéma, ce système vaut le coup d'être activé, y compris lorsqu'il permet de valider l'accès aux mots de passes répertoriés dans le téléphone. Sur la plupart des mobiles, il est possible d'ajouter à ce système un déverrouillage par reconnaissance faciale. Un petit plus qui permet d'éviter de devoir tapoter plusieurs fois sur le capteur d'empreinte, s'il ne reconnaît pas bien vos empreintes. Ces deux systèmes s'ajoutent à votre code de protection du mobile et évitent d'avoir à les taper. Autrement dit, face à un voleur, votre mobile est pratiquement impénétrable. 

En plus d'un code et d'une couche de protection biométrique, voici une précaution supplémentaire pour protéger le contenu de votre mobile : le chiffrement des données. Ce procédé mélange les 0 et 1 qui les composent pour les rendre illisibles à tous ceux qui ne disposent de leur clé de chiffrement. Android chiffre automatiquement le contenu du smartphone depuis sa version 6, et c'est également le cas sur iPhone depuis iOS 8 avec un chiffrement réalisé via une puce dédiée. Mais attention : pour l'un et l'autre, il sera totalement impossible de récupérer vos informations ni de désactiver l'option de chiffrement si vous perdez ou oubliez votre code chiffré. 

Acronyme de "International Mobile Equipment Identity", l'IMEI est un code de 15 à 17 chiffres permettant de bloquer, de débloquer ou de vérifier la provenance d'un appareil. Il est utile dans le premier cas si vous perdez ou vous faites voler votre téléphone, dans le deuxième cas si vous changez d'opérateur, et dans le troisième si quelqu'un retrouve votre mobile. Le code IMEI est inscrit sur la facture de l'appareil et sur sa batterie. Mais la façon la plus facile d'obtenir ce code consiste à taper *#06# sur le clavier de votre téléphone (comme si vous vouliez appeler ce numéro). Le numéro est également gravé sur le tiroir de la carte SIM. Et si vous n'aviez pas récupéré l'IMEI avant le vol, il reste possible d'y accéder via le cloud. C'est le cas avec Apple à partir de cette page. Pour Android, il faudra vous connecter sur votre compte Google et accéder à l'option de géolocalisation de votre mobile. Le code IMEI est accessible à droite du nom du téléphone.

Le mal est fait... Vous vous êtes fait voler votre téléphone sans même vous en apercevoir. Il faut contacter dans les plus brefs délais votre opérateur afin qu'il bloque votre ligne et que personne ne puisse utiliser l'appareil.  Cela peut être fait via votre espace client en ligne, ou par téléphone. Pour réaliser l'opération, le numéro IMEI va certainement vous être demandé. Une fois la ligne suspendue, votre opérateur vous renverra une nouvelle carte SIM afin de réactiver la ligne sur un nouveau téléphone. 

  • Orange : 740 depuis un mobile, 0800 100 740 depuis une ligne fixe Orange ou 00 33 800 100 740 depuis l'étranger (Services et appel gratuits).
  • SFR : 06 1000 1963 depuis un fixe (prix d'un appel vers un mobile SFR) ou le 963 depuis un autre mobile SFR (appel gratuit).
  • Bouygues Telecom : 1064 ou 33 660 614 614 depuis l'étranger.
  • Free :  3244 ou le 01 78 56 95 60 depuis l'étranger.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article